• Séminaire / Formations,

Séminaire du CRILUS "La langue portugaise en cultures", avec Fernando Curopos (reporté)

Publié le 10 février 2020 Mis à jour le 20 mars 2020

Séminaire dans le cadre du cycle de séminaires « La langue portugaise en cultures » proposé par Graça dos Santos, du Centre de recherches interdisciplinaires sur le monde lusophone – CRILUS /Etudes Romanes de l'Université Paris Nanterre, en partenariat avec la Chaire Lindley Cintra / Maison du Portugal - Résidence André de Gouveia (Séminaires doctoraux ouverts aux étudiants de Master)

Date(s)

le 31 mars 2020

15h00 – 16h30
Lieu(x)
Bâtiment V (Ida Maier)
Salle 114
Plan d'accès
Les "folles années" des queers portugais :
De l'émergence d'une communauté à l'invisibilité



Alors que l'Europe occidentale dans son ensemble vit intensément l'insouciance et la légèreté des Années Folles, et que dans les grandes capitales la culture homosexuelle s'affiche au grand jour, à Lisbonne la situation est celle d'un contre-jour. Une visibilité, certes, mais sans la vivacité ni la créativité de la scène homosexuelle berlinoise, parisienne, londonienne ou même madrilène. Nous verrons néanmoins comment a pu émerger une communauté dans la capitale portugaise, visibilité dont se fait écho la littérature et d'autres arts, le plus souvent dans le sens de l'opprobre et de l'injure. Les dissidents sexuels deviennent, durant cette période, une figure repoussoir, l'élément négatif à partir duquel doit se construire le nouvel homme et la nouvelle femme rêvé.e.s par l’État Nouveau.

Fernando Curopos est Maître de Conférences HDR à Sorbonne Université. Travaille sur les questions de genre et de sexualité dans la littérature et le cinéma portugais. Est l’auteur de António Nobre ou la crise du genre ; L’émergence de l’homosexualité dans la littérature portugaise (1875-1915) ; Queer(s) périphérique(s) : représentation de l’homosexualité au Portugal (1974-2014). Son dernier ouvrage, Lisbonne 1919-1939 : des Années presque Folles, l’Harmattan (2019)
Partenaires :

Mis à jour le 20 mars 2020