• Séminaire/Journée d'études,

Séminaire du CRILUS / 3e saison, avec Margarida Calafate Ribeiro

Publié le 17 février 2019 Mis à jour le 25 février 2019

Cycle « La langue portugaise en cultures » proposé par Graça dos Santos, dans le cadre du Cycle de séminaires du Centre de recherches interdisciplinaires sur le monde lusophone (CRILUS) - Études Romanes de l'Université Paris Nanterre, en partenariat avec la Chaire Lindley Cintra. (Séminaires doctoraux ouverts aux étudiants de Master) Séance en langue française

Date(s)

le 19 mars 2019

De 18h30 à 20h
Lieu(x)
Fondation Calouste Gulbenkian – Délégation en France
Salle de conférences
39 Boulevard de la Tour Maubourg, Paris

Descriptif :



Margarida calafate Ribeiro


Ruptures identitaires au féminin :
Les femmes dans la Guerre Coloniale portugaise et dans les Mouvements de Libération
en Angola et au Mozambique


Quand nous pensons femmes et mouvements politiques, guerres et révolutions en Afrique, nous pensons d’emblée aux femmes noires nées sur le continent. Nous évoquerons la participation de femmes blanches présentes en Afrique pendant la Guerre Coloniale (1961-1974) et de femmes d’origine portugaise liées aux mouvements, aux guerres de libération et à la révolution en Angola et au Mozambique. Le traitement des témoignages féminins recueillis et leur croisement avec d’autres voix issues des mouvements nationalistes ainsi qu’avec les récits officiels, permettent la présentation d’archives enrichissant la connaissance de l’histoire de la Guerre Coloniale et des mouvements de libération et de leurs liens avec l’histoire récente de l’Angola, du Mozambique et du Portugal.

Margarida Calafate Ribeiro est Docteure du King’s College, Université de Londres, chercheuse et professeure au Centre d’Études Sociales de l’Université de Coimbra. Avec le Prof. Roberto Vecchi, elle est responsable de la « Chaire Eduardo Lourenço », Institut Camões/Université de Bologne. Spécialiste en littérature et histoire impériale portugaise, politique et patrimoine, sa production scientifique se situe à la jonction entre études littéraires et histoire. En 2015, elle a reçu une Bourse Consolidator du Conseil Européen de la Recherche avec le projet "MEMOIRS – Enfants d’Empires et Postmémoires Européennes". Ses recherches sont centrées sur la mémoire et la post-mémoire du colonialisme et de l’empire, les femmes et les guerres, les identités, le post-colonialisme et le patrimoine. Parmi ses publications : Uma História de Regressos: Império, Guerra Colonial e Pós-colonialismo et África no Feminino : mulheres portuguesas e a Guerra Colonial. 


Pour plus d'informations, consulter le site de la Fondation Calouste Gulbenkian - Paris

 
Partenaires :

Mis à jour le 25 février 2019